Vous avez peut-être remarqué dans vos magasins que certains produits électroménagers et électroniques portent un nouveau logo : celui de l’indice de réparabilité, qui leur attribue une note de 0 à 10. À quoi correspond cet indice de réparabilité et comment est-il calculé ? Quelles sont les options pour faire réparer vos équipements défectueux ? J’ai fait le point pour vous.

 

Qu’est-ce que l’indice de réparabilité ?

Depuis le 1er janvier 2021 et en application de la Loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, un indice de réparabilité s’applique à quelques produits électroménagers et électroniques courants.

Les lave-linges à hublot, les téléviseurs, les smartphones, les ordinateurs portables et les tondeuses à gazon électriques (robot, à batterie et filaires) bénéficient d’une note allant de 0 à 10, qui indique leur taux de réparabilité. Pour l’instant, l’indice de réparabilité ne concerne que ces 5 catégories de produits, mais il sera bientôt étendu à d’autres équipements électriques et électroniques.

Cette note sur 10 est visible sur le produit, sur son emballage et/ou à côté de son prix, que ce soit en magasin ou sur internet. Elle est affichée sous la forme d’un logo qui va de la couleur rouge pour les appareils non réparables à la couleur verte pour les appareils facilement réparables. Désormais, le consommateur doit notamment être informé par le vendeur de la disponibilité des pièces détachées de son équipement.

Le but de cet indice de réparabilité est d’atteindre 60 % de produits électroniques et électriques réparés d’ici 5 ans. Il a été créé dans le cadre de la Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire pour inciter les consommateurs à réparer plutôt qu’à jeter et racheter à neuf et ainsi lutter contre le gaspillage des ressources et la production de déchets.

Tableau indices de réparabilité

Comment est-il calculé ?

L’indice de réparabilité est calculé sur la base de 5 critères évalués chacun sur 20 :

  • La durée de disponibilité de la documentation technique du produit
  • La facilité de démontage de l’appareil, les outils nécessaires et les caractéristiques des fixations
  • La durée de disponibilité des pièces détachées et leur délai de livraison
  • Le prix des pièces détachées par rapport au prix de l’équipement
  • D’autres critères propres à chaque catégorie de produits

La note finale sur 100 est ramenée à une note sur 10. Vous pouvez obtenir le détail de la notation auprès du vendeur ou du fabricant de votre équipement.

L’indice de réparabilité est calculé par le fabricant lui-même, au moyen d’une grille de calcul et d’une notice élaborées par le Ministère de la Transition Écologique et l’Ademe. Mais le fabricant doit pouvoir justifier son calcul en cas de contrôle de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Cette dernière laisse un an de souplesse aux vendeurs pour se conformer à cette mesure, avant de commencer ses contrôles et de distribuer des amendes si elle constate une non-conformité.

L’indice de réparabilité n’est que la première étape vers l’indice de durabilité prévu pour 2024, dans lequel seront ajoutés de nouveaux critères comme la robustesse ou la fiabilité des produits. À terme, certains appareils pourraient même être équipés d’un compteur d’usage (comme le compteur kilométrique de nos voitures), notamment pour faciliter leur revente et ainsi favoriser le marché de la seconde main.

Logo indice de réparabilité

Où faire réparer ses appareils ?

Obsolescence programmée ou pas, nos équipements électroménagers et électroniques finissent toujours un jour ou l’autre par tomber en panne. Se pose alors la question de racheter à neuf ou de faire réparer. La réparation est bien évidemment la solution la plus écologique, à condition bien sûr qu’elle ne coûte pas plus cher qu’un achat à neuf. Alors, où faire réparer ses appareils ?

 

Au SAV des distributeurs ou fabricants

Vous l’ignorez peut-être, mais tous les appareils que nous achetons dans un magasin ou en ligne bénéficient d’une garantie légale de conformité de 2 ans. Pendant ces deux années, si votre équipement présente un défaut, vous pouvez contacter le magasin qui vous l’a vendu ou son fabricant pour une réparation gratuite sur présentation d’un justificatif d’achat. En parallèle, les vendeurs proposent généralement une garantie commerciale optionnelle et payante, qui peut prolonger la garantie légale d’une durée variable.

 

Chez un réparateur agréé ou indépendant

Si votre appareil n’est plus couvert par la garantie légale ou commerciale, il vous faudra alors vous tourner vers un réparateur agréé par la marque de votre équipement ou vers un indépendant.

Un réparateur agréé présente l’avantage d’être agréé par des marques. Cela signifie qu’il dispose de toute la documentation technique détaillée de vos équipements et qu’il bénéficie de prix négociés sur les pièces détachées.

Un réparateur indépendant sera peut-être plus proche de chez vous et pourra vous proposer un dépannage à domicile. Si vous souhaitez trouver un réparateur fiable, l’Ademe a répertorié les Répar’Acteurs proches de chez vous. Un répar’acteur est un artisan immatriculé à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

 

Dans un atelier d’autoréparation

Si vous avez l’âme bricoleuse, vous pouvez vous lancer dans l’autoréparation. De nombreux tutoriels sont maintenant disponibles en ligne. Vous pouvez également opter pour un atelier d’autoréparation ou repair café. Un repair café est un atelier où des outils sont à votre disposition, mais surtout des personnes expertes en réparation qui vont vous aider. Vous apprendrez à bricoler avec eux et partagerez un moment convivial. Si vous cherchez un repair café près de chez vous, rendez-vous sur le site de Repair Café.

 

La réparabilité de vos produits électroménagers et électroniques évite d’utiliser de nouvelles ressources pour fabriquer de nouveaux équipements et diminue le recyclage des anciens, tout en créant de l’emploi. L’indice de réparabilité est donc une bonne initiative qui va, je l’espère, pousser les fabricants à concevoir des appareils plus réparables et à favoriser l’écoconception.

Et en tant que consommateurs, nous avons le pouvoir de pousser les marques dans cette voie écologique et bonne pour l’environnement, en favorisant l’achat d’appareils hautement réparables et en montrant aux vendeurs notre intérêt pour cette problématique.

 

Et vous, est-ce que vous faites réparer vos appareils ? Dites-le-moi dans les commentaires.

 

Crédit photo :

Focalixte (jPOLOm) – Découvrez ses photos sur sa page Facebook

TELECHARGEZ UN E-BOOK OFFERT

 

Si vous souhaitez augmenter la biodiversité dans votre jardin,

téléchargez gratuitement mon e-book  :

couverture 3D-e-book biodiversité

Vous allez être redirigé(e) vers la page de téléchargement de l'e-book.