Savez-vous si vous produisez beaucoup de déchets à la maison et si vous êtes un pro du tri sélectif ? J’ai fait le point pour vous sur les déchets domestiques en France et vous donne mes 4 éco-gestes pour une meilleure gestion de votre poubelle et un meilleur recyclage.

 

Les Français recyclent-ils bien leurs déchets ?

Selon les chiffres 2017 de l’Ademe, chaque Français génère en moyenne près de 600 kg de déchets domestiques par an. Cela représente 40 millions de tonnes annuelles pour la population totale.

Sur ces 600 kg d’ordures ménagères par habitant, 49 % sont triés ou apportés en déchetterie et recyclés. Les 51 % restants seront incinérés ou enfouis.

Mais sur ces 51 % d’ordures ménagères non recyclées, il reste encore beaucoup de déchets qui ne devraient pas se trouver dans notre poubelle classique :

  • 35 % de papiers et emballages, qui pourraient être triés
  • 27 % de déchets organiques, qui pourraient être compostés
  • 5 % de déchets divers, qui pourraient être recyclés dans une filière dédiée (textile, piles, ampoules, médicaments…)

Au total, ce sont 67 %  des déchets de notre poubelle classique qui ne sont pas valorisés, alors qu’ils pourraient l’être.

Même si les pratiques s’améliorent d’année en année, la France reste un élève moyen en matière de recyclage à l’échelle européenne. Nous avons donc encore des efforts à fournir pour mieux trier nos déchets.

Éco-geste n°1 : Je trie mes emballages

La plupart de nos papiers et emballages peuvent être recyclés :

  • Papier : journaux, magazines, lettres, prospectus, post it, enveloppes, cahiers, blocs-notes
  • Carton : cartons, briques alimentaires
  • Plastique : bouteilles, flacons
  • Métal : barquettes, canettes, aérosols, conserves, boîtes

Ils sont collectés chez nous chaque semaine par notre centre de traitement des déchets (Sipom, Sictom, Smictom…).

Pour faciliter leur recyclage, respectez les consignes suivantes :

  • Ne les emboîtez pas (cela complique le tri)
  • Aplatissez les emballages volumineux
  • Ne les lavez pas (ils seront lavés plus tard)
  • Laissez les bouchons (ils seront triés et recyclés)

Une fois collectés et acheminés dans un centre de tri, ces emballages seront triés par matière et compressés en gros cubes appelés balles. Ces balles seront ensuite vendues à des usines de recyclage qui fabriqueront de nouvelles matières premières.

Le papier et le carton seront transformés en une pâte qui donnera de nouvelles bobines de papier ou de carton. Le plastique sera broyé en granulés, réutilisés pour fabriquer des objets en plastique. Le métal sera fondu pour créer de nouvelles plaques de métal.

Bien évidemment, il y a toujours une perte lors du recyclage, mais il serait dommage de ne pas réutiliser ces matières premières existantes qui ont nécessité des ressources pour être produites.

Le verre peut également être recyclé : bouteilles, bocaux, flacons doivent être triés séparément des autres emballages et déposés dans une borne de collecte (les fameux conteneurs verts qu’on déteste avoir près de chez soi à cause du bruit 😊) ou en déchetterie. Ils seront broyés et fondus pour créer de nouveaux objets en verre. Et contrairement aux autres emballages, il n’y a aucune perte de matière dans le recyclage du verre. Il se recycle à l’infini.

Pratiquer le tri sélectif des emballages n’est pas très compliqué. Il vous suffit d’avoir un bac ou un sac à l’intérieur de votre maison et une poubelle à déposer devant chez vous pour le ramassage par les éboueurs. En général, la poubelle vous est fournie gratuitement par votre déchetterie. Et pour les étourdis comme moi, on note les jours de collecte dans son agenda et le tour est joué.

 

Éco-geste n°2 : Je composte mes déchets organiques

Tous vos déchets de cuisine peuvent être compostés dans un composteur : restes de fruits, de légumes, de viande, de poisson, coquilles d’œufs, dosettes de café, sachets de thé, restes de repas,  essuie-tout…

Contrairement à ce qu’on peut entendre à droite et à gauche, je jette dans mon composteur tout ce qui se dégrade sans exception. Certaines personnes disent qu’il ne faut pas y mettre d’agrumes ou de produits animaux. Personnellement, j’y mets TOUT ce qui se décompose et tout se passe parfaitement bien. Par ailleurs, je n’interviens quasiment jamais sur mon composteur. Je ne l’arrose pas, je ne l’aère pas, je ne le retourne pas. Ma seule action une fois par an, quand il fait très chaud sur une longue période l’été et que mon composteur commence à sentir mauvais, est d’y déposer une couche de feuilles et d’herbes et c’est tout.

Il ne faut donc aucune compétence pour gérer un composteur et vous pouvez vous en procurer un gratuitement auprès de votre déchetterie. Certaines déchetteries, comme la mienne, vous livre même le composteur à domicile, un conseiller vous l’installe (à l’ombre c’est mieux) et vous donne des conseils. Alors, plus aucune excuse pour ne pas composter 😊 C’est facile et vous obtiendrez un engrais naturel et gratuit pour votre potager ou vos plantes.

En ce qui concerne les déchets de jardin, je vous conseille de les garder chez vous. Vos déchets verts sont précieux.

Tout d’abord, la tonte de votre pelouse peut tout simplement retourner à votre pelouse. Elle l’enrichira en nutriments. Et fini la mise en sacs de votre tonte, avec déplacement à la déchetterie avec votre remorque. Il vous suffit de bloquer la sortie de votre tondeuse ouverte avec un bout de bois et l’herbe se décomposera naturellement sur votre sol. Oui, on aime le mulching. C’est écolo et ça donne moins de travail.

Quant aux mauvaises herbes que vous enlevez et aux feuilles qui vous gênent dans votre jardin, vous pouvez les stocker en tas à côté de votre composteur pour les faire sécher et de temps en temps en ajouter une couche sur votre tas de compost.

Et pour les branches que vous pouvez être amenés à couper, conservez-les dans votre jardin pour créer des abris pour la petite faune sauvage. Je dépose les miennes au pied d’une haie de lauriers. C’est quasiment invisible et ça abrite tout un tas d’animaux (insectes, oiseaux, hérissons…). 

Composteur

Éco-geste n°3 : Je donne à des associations

Je vous conseille de faire une fois par an le tri dans votre maison. Cela permettra de désencombrer votre espace de vie et vous constaterez qu’on respire mieux avec moins d’objets autour de soi. C’est fou ce que l’on peut accumuler chaque année sans s’en rendre compte…

Commencez par trier votre dressing (vêtements, chaussures, accessoires). Vous pouvez vendre ce qui est encore en bon état sur la Market Place de Facebook, le Bon Coin ou Vinted. Sinon donnez à une association de type Emmaüs, Secours Catholique, Croix Rouge…

Ces associations revendront vos affaires à petit prix à des personnes dans le besoin. Pensez à trier correctement avant de donner. En général, leurs locaux sont assez petits et elles n’ont pas d’espace de stockage. Elles ne veulent donc prendre que les vêtements de saison. Personnellement, j’ai un bac de stockage et 2 fois par an je me rends au local d’une association, au printemps et à l’automne. Vous pouvez aussi leur donner des jouets, notamment avant la période de Noël.

Les vêtements et chaussures abîmés (troués, tâchés…) iront au recyclage dans une borne du Relais. Vos affaires encore portables seront vendues dans les friperies Ding Fring. Celles qui sont abîmées seront recyclées en chiffons d’essuyage ou en matières premières pour fabriquer un isolant.

Triez également les objets dont vous ne vous servez plus (vaisselle, petits meubles, déco…). Vous pouvez essayer de les vendre, sinon donnez-les. Soit à Emmaüs, soit dans des groupes de don sur Facebook, soit dans la zone de don de votre déchetterie.

 

Éco-geste n°4 : Je vais à la déchetterie

Pour devenir un parfait petit recycleur, vous aurez besoin d’aller à la déchetterie quelques fois dans l’année.

D’abord si vous voulez vous débarrasser de déchets encombrants et que vous ne possédez ni grande voiture ni remorque. Notez que les déchetteries offrent en général un service de collecte des encombrants à votre domicile. Soit des dates de ramassage sont fixées dans l’année et vous déposez vos encombrants devant votre maison, soit vous prenez rendez-vous et un camion vient chez vous.

Ensuite, prévoyez de vous débarrasser régulièrement à la déchetterie de vos déchets spécifiques : piles, ampoules, appareils électriques et électroniques, gravats, objets en bois, en métal, huiles de friture, de vidange, pots de peinture… Ces déchets bénéficient tous d’une filière de recyclage adaptée.

Et si vous avez un doute sur le recyclage d’un objet, l’Ademe a créé un outil qui vous oriente vers le point de recyclage le plus adapté et vous explique comment cet objet sera recyclé.

Tableau des lieux de recyclage par type de déchets

Voilà. Vous avez maintenant toutes les pistes pour que votre poubelle classique ne contienne plus de matières recyclables : tri de vos emballages, compostage de vos déchets organiques, dons à des associations et visites à votre déchetterie. Et si vous êtes un bon élève du tri sélectif et du recyclage, il ne devrait rester dans votre poubelle que des emballages en plastique fin et des déchets de petite taille. Et qui sait, devant le nombre conséquent d’emballages que vous recyclez, peut-être commencerez-vous comme moi à vous intéresser à la consommation en mode zéro déchet.

 

Dites-moi dans les commentaires si vous êtes un pro du tri sélectif des déchets.

Crédit photo : Stéphanie Briffard 

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

 

Si vous ne voulez rien rater de l'actualité du blog Inspiration Chlorophylle

et recevoir des contenus exclusifs dans votre boîte mail,

abonnez-vous à la newsletter :

Merci de vous être inscrit(e) à la newsletter du blog Inspiration Chlorophylle !