Avec la crise du Covid, vous avez sans doute entendu parler de risques de pénurie alimentaire. Étonnant, quand on sait que la France produit 80 % de son alimentation. Vous vous êtes alors peut-être interrogé sur votre consommation et sur la provenance de vos aliments. Et si cet épisode était l’occasion de manger plus de produits locaux ? On fait le point sur les pistes à explorer pour mettre plus de local dans votre assiette.

 

Pourquoi manger local ?

Manger local est un acte relativement simple à mettre en place et qui peut s’avérer bénéfique à la fois pour votre santé, mais aussi pour l’économie de votre région et pour l’environnement. Voyons quels sont ses avantages.

 

Vous consommez des aliments plus frais

Les produits que vous achetez localement sont plus frais, puisque généralement cueillis à maturité et livrés ensuite très rapidement. Ils vous offrent donc une qualité nutritionnelle supérieure, avec plus de vitamines et de minéraux.

 

Vous soutenez l’économie locale

En achetant en circuit court, vous soutenez les producteurs autour de chez vous et vous contribuez à créer de l’emploi. Vous permettez aussi aux agriculteurs de vendre sans intermédiaire et ainsi de garder pour eux la valeur de leur travail. Ils sont alors payés à un prix plus juste.

 

Vous préservez votre terroir

Être locavore permet de maintenir des agriculteurs sur votre territoire et de produire des aliments typiques de votre région. Par ailleurs, les fermiers ont aussi un rôle dans l’entretien des paysages de vos campagnes.

 

Vous diminuez le transport de marchandises

Les produits locaux parcourent moins de kilomètres pour arriver jusqu’à vous, ce qui induit un bilan carbone bien meilleur. Pas besoin de camion, voire de bateau ou d’avion, ni d’additifs et de réfrigération pour conserver les aliments pendant leur long transport.

 

Vous limitez le suremballage

Les produits que vous achetez localement ont besoin de moins d’emballages. Vous contribuez donc à utiliser moins de plastique et de carton qui nécessiteraient d’être recyclés.

Etal maraîcher

Où trouver des produits locaux ?

 

Au marché

Quasiment toutes les villes ont leur marché hebdomadaire. C’est le moyen le plus simple de trouver vos produits locaux et de saison et cela présente l’avantage que vous pouvez interroger les producteurs sur leurs modes de culture ou d’élevage. Attention cependant de bien différencier petits producteurs et revendeurs. Les grands étals où vous trouvez de tout sont en général ceux de revendeurs. Les petits producteurs proposent quant à eux une gamme d’aliments plus limitée. Et même concernant les petits producteurs, il faut ouvrir l’œil. Sur mon marché local par exemple, de petites mamies en tablier vendent des œufs dans des paniers remplis de paille, mais quand on y regarde de plus près, en déchiffrant le code sur les œufs, on s’aperçoit qu’elles les ont en fait achetés au supermarché pour les revendre… (Oui, les mamies aussi peuvent être un peu filoutes.) Pour ceux qui cherchent à faire des économies, les fins de marché sont également l’occasion de bénéficier de remises. Les producteurs préfèrent vous accorder une petite ristourne plutôt que de remballer leur marchandise. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tard 😊

 

À la ferme

Certains agriculteurs vendent leur production directement à la ferme ou vous proposent même de faire votre propre cueillette. Vous pouvez ainsi les rencontrer, discuter avec eux et leur poser des questions sur leurs techniques de culture ou d’élevage. Et si vous avez des enfants, cela peut aussi être l’occasion d’aller voir des animaux et de découvrir l’univers de la ferme. Si vous souhaitez trouver les adresses des fermiers qui vendent à la ferme près de chez vous, rendez-vous sur le site Bienvenue à la Ferme.

 

Dans une boutique de producteurs

Certains agriculteurs se regroupent à plusieurs pour vendre leurs produits dans une boutique de producteurs qu’ils ont eux-mêmes créée et qu’ils gèrent. Ces boutiques offrent souvent une grande variété de produits : fruits, légumes, viandes, miel, farines… Pour trouver un magasin de producteurs proche de chez vous, vous pouvez consulter l’annuaire du site Magasin de Producteurs.

 

Dans un drive fermier

Un drive de produits fermiers est un système où vous commandez et payez vos produits en ligne. Vos commandes sont préparées et vous les récupérez dans un lieu et à un horaire définis à la commande. Le drive le plus connu est La ruche qui dit oui. Vous trouverez toutes les informations sur les drives fermiers de votre région sur le site Drive Fermiers.

 

Plants de blettes

Dans une Amap

Pour les plus engagés d’entre vous, l’Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) peut être un bon moyen de manger local tout en soutenant les agriculteurs locaux. Le système de l’Amap consiste à établir un contrat entre un producteur et un consommateur et fonctionne sous forme de paniers à venir retirer dans un local en général situé en ville. Il s’agit d’un partenariat dans lequel vous achetez à l’avance la production d’un paysan et vous lui garantissez ainsi un revenu fixe et équitable. Toutes les Amap figurent sur le site Réseau Amap.

 

Dans votre potager

Si vous avez la chance de posséder une maison avec un jardin, vous pouvez bien évidemment faire pousser vos propres fruits et légumes dans votre potager. C’est également réalisable si vous vivez en appartement et que vous disposez d’un balcon où installer des cultures en pots. Cela vous permet de savoir exactement ce que vous mangez et vous donne la satisfaction de produire vous-même une partie de votre alimentation. C’est toujours meilleur quand on l’a fait soi-même 😊

 

Dans la nature

Pour les plus aventuriers d’entre vous, vous pouvez essayer la cueillette sauvage. Il s’agit d’aller dans la nature et d’y cueillir des plantes sauvages comestibles. Les cueilleurs de champignons savent que certains endroits regorgent d’ail sauvage, d’orties, d’asperges, de mûres… Il faut bien entendu savoir reconnaître les plantes et fruits pour ne pas risquer de vous intoxiquer. Pour cela, l’idéal est de vous former auprès d’un guide nature. Et surtout ne cueillez que dans des zones non exposées aux pesticides ou à d’autres pollutions. La cueillette sauvage, c’est l’occasion de mêler plaisir de la balade et dégustation d’aliments sauvages au goût incomparable. Si vous habitez près de l’océan ou de la mer, vous pouvez également ramasser des coquillages. Les plages françaises regorgent de fruits de mer : palourdes, coques, oursins, algues… Attention toutefois de bien respecter la réglementation. On n’a pas le droit de ramasser n’importe quoi à n’importe quel moment.

 

Manger local, c’est possible ! Au marché, à la ferme, dans les boutiques de producteurs, dans les drives fermiers, dans les Amap, au potager ou dans la nature, les pistes pour consommer des aliments locaux en France sont finalement assez nombreuses. À vous de choisir lesquelles vous correspondent le mieux, en fonction des offres qui existent près de chez vous et de votre organisation quotidienne.

 

Et vous, est-ce que vous mangez local ? Dites-le-moi dans les commentaires. 

 

Crédit photo :

Focalixte (jPOLOm) – Découvrez ses photos sur sa page Facebook

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

 

Si vous ne voulez rien rater de l'actualité du blog Inspiration Chlorophylle

et recevoir des contenus exclusifs dans votre boîte mail,

abonnez-vous à la newsletter :

Merci de vous être inscrit(e) à la newsletter du blog Inspiration Chlorophylle !