Au moment d’acheter ses cosmétiques, on est souvent perdu dans la jungle des mentions qui figurent sur les emballages ou les produits. « Bio », « naturel », « végétal », pouvez-vous vous fier aux marques ? Ou êtes-vous en train de vous faire greenwasher ? Je vous livre mes 5 conseils pour choisir des cosmétiques de qualité qui respectent votre peau et vos cheveux.

 

La face cachée de vos cosmétiques

Les produits cosmétiques que vous utilisez quotidiennement (gel douche, shampooing, déodorant, crèmes…) contiennent parfois des molécules qui peuvent être dangereuses pour l’environnement et surtout pour votre santé et celle de votre famille. Les femmes enceintes et les enfants sont des publics particulièrement fragiles, qui doivent éviter d’être en contact avec ces substances. Certains de ces cosmétiques contiennent en effet des ingrédients indésirables, voire toxiques. Les parabens, les huiles minérales, les sels d’aluminium, les alcools gras, les silicones, les polymères, les sulfates, les parfums et les colorants synthétiques suscitent régulièrement la polémique. Ils peuvent être allergisants ou irritants pour les moins nocifs d’entre eux, ou carrément des perturbateurs endocriniens ou de potentiels cancérigènes.

Seulement voilà, pour décrypter les étiquettes des cosmétiques avec tous ces noms barbares en latin, mieux vaut avoir un diplôme de chimiste. Et ça n’est pas le cas pour la plupart d’entre nous. Donc si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ces molécules controversées et sur la composition de vos produits d’hygiène et de beauté, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site de Que Choisir, qui a répertorié plus de 166 000 cosmétiques et qui vous indique sur chaque produit les actifs problématiques ou dangereux. Vous serez sans doute surpris de voir ce qui se cache parfois dans vos produits préférés.

Cosmétiques naturels

Mes 5 conseils pour bien choisir vos cosmétiques naturels

 

Conseil n°1 : Bien connaître votre type de peau et de cheveux

Cela peut paraître évident, mais c’est toujours bien de le rappeler, choisissez des cosmétiques en fonction de votre type de peau. Peau normale, grasse, sèche, mixte, sensible, à imperfections, mature, définissez votre profil pour acheter des produits qui vous correspondent et qui ne vont pas vous occasionner des problèmes. Quasiment tous les sites des marques de cosmétiques proposent désormais sur leur site web un outil de diagnostic de peau pour vous aider à choisir le mieux possible. Votre esthéticienne peut également vous aider à faire ce diagnostic. Alors on arrête la crème antirides quand on a 20 ans ou la crème pour bébé quand on en a 50.  Et c’est la même chose en ce qui concerne vos cheveux. On choisit des shampooings adaptés et pas parce qu’on aime leur parfum (je vous rassure, on l’a tous fait 😊). Demandez conseil à votre coiffeuse pour définir précisément votre type de cheveux.

 

Conseil n°2 : Décrypter les emballages

Quand vous achetez vos cosmétiques, décryptez bien l’emballage. Certaines marques n’hésitent pas à vous vanter le côté naturel d’un produit qui ne l’est pas vraiment. Un bel emballage vert avec des plantes et des mentions comme « naturel », « issu de la nature », « actifs végétaux », « végétal » peuvent vous laisser penser que le produit que vous achetez est sain. Les marques ont notamment pris l’habitude de mettre en avant un actif naturel ou bio sur leur packaging, mais quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’il ne représente qu’un infime pourcentage de la composition du produit. Donc on ouvre l’œil pour ne pas se faire greenwasher.

 

Conseil n°3 : Lire la composition des produits

Sur l’emballage ou sur le contenant, vous trouverez la liste des composants de votre produit, que l’on appelle liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). Bon ok, il faut souvent une loupe pour pouvoir la lire, mais elle doit obligatoirement figurer sur les cosmétiques. Les fabricants sont tenus de classer les ingrédients en fonction de leur concentration, du plus grand au plus petit, si l’ingrédient représente plus de 1 % du produit. En dessous de 1 %, le fabricant peut classer les ingrédients comme bon lui semble. Donc, ce qui va vous intéresser, ce sont les premiers ingrédients, qui représentent l’essentiel du produit. Et on ne perd pas de vue que plus la liste INCI est courte, mieux c’est. Certaines marques, comme So Bio Etic par exemple, ont commencé à créer des emballages beaucoup plus lisibles pour le consommateur, où elles traduisent les ingrédients en langage courant. Plus facile pour s’y retrouver.

Labels cosmétiques naturels

Conseil n°4 : Se fier aux labels et mentions

Évidemment, décrypter l’emballage et la composition d’un produit de beauté peut s’avérer légèrement pénible et fastidieux. Mais il existe plusieurs labels qui peuvent vous aider à vous repérer dans la jungle des produits et qui certifient vos cosmétiques naturels.

 

Le label Cosmébio

Cosmébio est un label français qui vous garantit le caractère bio ou naturel des ingrédients contenus dans les cosmétiques. Le label comprend 3 logos :

  • Natural : 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle
  • Bio : 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle, 95% minimum d’ingrédients bio sur l’ensemble des végétaux et 10% minimum d’ingrédients bio sur le total du produit
  • Bio Cosmos : 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle, 95% minimum d’ingrédients bio sur l’ensemble des végétaux et 20% minimum d’ingrédients bio sur le total du produit

Cosmébio demande également aux marques de cosmétiques de respecter l’environnement (éco-conception des emballages, gestion des déchets…) et de communiquer de manière transparente. Pour connaître le détail de leur charte, rendez-vous sur leur site web Cosmébio.

 

La mention Nature et Progrès

L’association Nature et Progrès a créé une mention pour les cosmétiques qui se base sur un cahier des charges et une charte très exigeants. 100 % des ingrédients végétaux qui composent les produits doivent être issus de l’agriculture biologique et d’une cueillette réglementée. En réalité, Nature et Progrès garantit la conformité totale de l’entreprise fabricante et pas seulement celle des produits. L’entreprise en question doit s’engager sur le respect de l’environnement, sur des aspects éthiques et sociaux et sur le bien-être animal. Vous trouverez tous les détails sur leur site web Nature et Progrès.

Je me suis limitée dans cet article aux labels et mentions français (cocorico !), mais vous pouvez aussi faire confiance aux labels européens Cosmos et Natrue.

 

Conseil n°5 : Utiliser l’appli Mireille

Quand on fait ses achats de cosmétiques, on n’a pas toujours le temps de décrypter les emballages et la composition des produits. C’est là que Mireille entre en action. Mireille, c’est une appli pour smartphone, qui analyse vos cosmétiques et vous alerte sur les composants dangereux ou problématiques. Elle a été créée par une youtubeuse beauté et un biologiste et ne coûte que 20 € par an. Pour l’utiliser, rien de plus simple. Vous téléchargez l’appli sur Google Play ou sur l’App Store. Vous créez votre compte en 2 clics et vous pouvez commencer à scanner le code barres de vos cosmétiques. L’appli vous indique en un clin d’œil tous les ingrédients qui composent le produit et leur statut : bon, neutre, prudence, allergène ou danger. Cette appli très pratique va sans doute pousser petit à petit les fabricants à s’améliorer et à créer des produits plus sains.

 

Vous êtes maintenant armé pour ne plus vous faire greenwasher et acheter vos cosmétiques en toute connaissance de cause. Plus besoin d’être chimiste pour choisir des produits de beauté de qualité. Les labels et mentions sont là pour vous orienter et l’appli Mireille pour valider la composition de chaque produit et ne plus vous exposer à des ingrédients toxiques.

 

Et vous, vous achetez des cosmétiques naturels ? Dites-le-moi dans les commentaires.

Crédit photo :

Célia Ricklin (image mise en avant) – Découvrez son profil sur Malt

Michael C (illustration) – Découvrez son portfolio sur Unsplash

TELECHARGEZ UN E-BOOK OFFERT

 

Si vous souhaitez augmenter la biodiversité dans votre jardin,

téléchargez gratuitement mon e-book  :

couverture 3D-e-book biodiversité

Vous allez être redirigé(e) vers la page de téléchargement de l'e-book.